| 0 commentaires

films tournés en 16mm : chef op Eric Genillier



Le regard photographique

La photographie a toujours influencé mon travail...

Au départ, la carte de visite CCF "Ouvertures" autour du mécénat  photographique (avec une séquence montrant Raymond Depardon réaliser la photo principale du rapport annuel)...
Et la carte de visite "Couleur Total"  où j'ai suivi en France, Bornéo et Singapour une photographe américaine réalisant toutes les photos du rapport annuel... Avec dans le traîtement du film un hommage évident à William Klein, dont j'appréciais particulièrement les marques colorées sur les planches contact...

Dans les films de promotion de touristique "carnets de voyage" pour le Maroc (Fès, Marrakech, Casablanca et Tanger), toutes les transitions étaient réalisées autour d'un carnet de voyage mélangeant textes et photos (lomo, supersampler et Holga)...

Photo Holga à Merzouga
C'est pourquoi je suis arrivé tout naturellement à cette notion de "regard photographique" appliqué au film d'entreprise...
supersampler tournage 16mm La Poste s'Expose"




Comment définir ce « regard photographique » ?

C'est d'abord et avant tout une approche cinéma, avec le choix du support pellicule (super 16)...
C'est une manière de regarder autrement l'entreprise (en cherchant les cadrages, en multipliant les points de vues, à la fois très près et très large) pour arriver à une vision graphique et colorée qui rajoutede l'émotion...

C'est filmer avec un téléobjectif pour aller saisir sur le vif, des gestes, des attitudes et des visages...
Autant de scènes vécues, et vraies, qui sont à mi chemin entre le documentaire (par la manière de tourner) et la pub (par le choix des cadrages, des couleurs)...
C'est en même temps l'utilisation d'objectifs grand angle pour des plans très larges, toujours en mouvement...
C'est le mélange des petites vignettes close up et des plans très larges qui donnent aux films une vision cinéma, en même temps qu'une esthétique tout à fait particulière...

Dans un premier temps (depuis 1996) ces films ont été réalisés essentiellement en pellicule super 16 très sensible de 500 asa (qui permettait de filmer partout sans éclairage), avec comme Chef Op Eric Genillier...

Carte de visite CAT "Je m'appelle Federica Luccenti", Renault Guyancourt, Renault Douai, ADP carte de visite, MAAF 50 ans d'amour, SFR, Hôtels le Méridien, la Poste s'Expose...

"Ce qui décrit une image « film » par rapport à une image vidéo dans notre perception, tient essentiellement à sa colorimétrie « pellicule » (y compris quand le film est tourné en numérique!), son grain mais aussi et surtout à une profondeur de champ (PDC) extrêmement faible qui détache un élément de son arrière plan, exactement comme en photo...
En fait l'image cinéma est conditionnée par son histoire argentique dans notre inconscient et à sa cadence d'image (24 images par seconde) qui provoque à la fois un flou de mouvement léger au même titre que des tonalités colorimétriques différentes de la réalité : nous déduisons ainsi que nous sommes dans la fiction.
A contrario, les images vidéo sont trop « réelles », trop définies, ce qui donne un rendu aseptisé et clinique : point de flou dans les images et des couleurs trop « exactes », trop définies..."



Le regard photographique :
ADP carte de visite, Le Méridien (extrait), Douai (extrait), ADP les gens, Marseille (extrait)

Le regard photographique
envoyé par claudedegoutte. - Films courts et animations. 



Maintenant  le 16 mm est de plus en plus  remplacé par un tournage avec le Canon 5D full HD...

En effet aujourd'hui il est difficile de vendre de la pellicule à des clients qui ne jurent que par la vidéo et la HD...
Mais depuis quelque temps, on peut leur proposer une méthode beaucoup plus proche de la photographie et du cinéma que de la vidéo traditionnelle, en utilisant le Canon 5D full HD...
Avec la même philosophie qu'un tournage super 16 avec le choix de focales fixes et l'importance cinéma apportée à la très faible profondeur de champ...

« Le canon 5D permet d'obtenir des images dignes d 'une caméra 35 mn : la profondeur de champ et le piqué sont sublimes, surtout avec une très faible profondeur de champ en filmant au f1,2..
Son capteur plein format 24 x 36 permet avec les objectifs lumineux, d'obtenir une très faible profondeur de champ, ce que les systèmes vidéo classiques ne savent pas faire...
D'où un effet cinéma et une texture d'image tout à fait particulière..."

C'est ce rendu, à la fois « poétique et cinématographique », qui est intéressant...

Un « rendu cinéma » unique pour les vidéastes.

Tournage en juin avec Roland Mouron  pour le film "les 20 ans de Neuflize Vie" qui est aujourd'hui le principal mécène institutionnel en matière de photographie.
La boucle est bouclée!






Blog
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés

Une erreur est survenue dans ce gadget

Ma liste de blogs